Aussi disponible sur

Google Podcasts

Hamza Rkha et Hamza Bendahou sont les cofondateurs de Sowit, une startup qui déploie depuis septembre 2018 son expertise technologique avec pour mission de faciliter l’accès aux agriculteurs en Afrique à des solutions guidées par les données, leur permettant de piloter leur activité, financer leur développement et tirer le plein potentiel de leurs parcelles pour intensifier durablement leur production

Sélectionnée par Station F parmi the FUTURE 40 et utilisée dans plus de 120 pays, Sowit a levé plus de 30 millions de Dhs dont 10 en dettes et réalise plus de 4 millions d’euros par an de GMV

Hamza Rkha revient sur son parcours et attachement fondamental à l’Afrique et aux agriculteurs, une relation qu’il qualifie d’exigeante mais dont les difficultés le nourrissent à la fois dans son envie de bouger les lignes et dans la possibilité de se connecter pleinement à la nature, à soi et aux autres

A sa sortie d’HEC, il sillonne l’Afrique en tant que business developer pour le compte d’Airinov, une startup spécialisée dans les drones agricoles. Il y apprend le langage du continent et la nécessité de se décentrer de cette technologie pour pouvoir mieux prendre en compte les besoins de l’agriculteur. On lui recommande alors de se rapprocher de Hamza Bendahou qui a envie de se lancer dans la fabrication des drones. Ils finissent par réunir leurs forces vers un modèle où la donnée prime, la technologie drone venant en second plan

Le Product Market-Fit est d’abord réalisé avec un modèle de Saas et un abonnement annuel (~300 Dhs / Ha), avec un prototype démarré au Burkina Faso et en Ethiopie. Le solution va séduire les grands acteurs de l’Agro-Industrie des grandes cultures (Céréales, Maïs, Colza) en s’appuyant sur l’imagerie satellite plus compétitive que le drone, une chaîne de traitement construite d’abord en local et des algorithmes renforcés à base d’équations tirées des research papers

La startup réussit une première levée de fonds en 2020 auprès d’Emerging tech venture pour l’accompagner dans la consolidation de son modèle tech-agnostic et data-centric. Sowit doit néanmoins faire face aux défis de la croissance du modèle, avec des facteurs limitants tels que : la faible connectivité, l’investissement important en commercial et formation indispensable à l’évangélisation mais difficilement réplicable d’une région à une autre, des solutions de paiement digital peu accessibles,..

Ainsi au Maroc, la startup doit opérer à une simplification et “beldisation” de son offre et les cofondateurs, passer d’entrepreneurs Tech “Roumi” à des entrepreneurs “Beldi”, c’est à dire réussir à trouver un équilibre entre le SAAS générique scalable et le Beldi, ce pourquoi le client est prêt à payer le cash tout de suite

Cette transition s’opère grâce au soutien et savoir-faire de la Société Financière Internationale en alignement des acteurs des chaînes de valeur agricoles. C’est ainsi qu’en 2023 Sowit va pouvoir diviser par quatre le délai de closing client et multiplier par trois le chiffre d’affaires et le panier moyen de l’agriculteur, grâce au  :

  • Développement du crédit scoring et l’évaluation de la capacité de l’agriculteur à réaliser un rendement et rembourser un financement grâce à l’historique de données (images satellites)
  • Levée de la barrière du financement chez l’agriculteur, en appui sur un écosystème de partenaires financiers permettant l’acquisition en leasing des capteurs physiques, le paiement des intrants et l’abonnement à l’utilisation des logiciels

Fervent défenseur du Modèle Maroc, Hamza partage ses réflexions sur quelques leviers de promotion de l’entrepreneuriat avec l’opportunité d’exposer plus nos jeunes aux cultures anglophones, donner plus d’initiative au secteur privé et opérer une déréglementation sélective avec une plus forte mise en valeur des rôles modèles

Hamza puise ses sources d’inspiration dans l’écriture et auprès de grands philosophes, dans une recherche de verticalité lui permettant d’investir ses actions de sens et de patience